Alertswiss Navigation

18 décembre 2017

Connaître les dangers : Tempête

Quels sont les dangers qui menacent la population suisse ? Selon quel scénario un grave événement dommageable pourrait-il se dérouler dans notre pays ? Quelles seraient ses conséquences pour les personnes, l’environnement, l’économie et la société ? Et vous-même, que pouvez-vous faire personnellement pour mieux vous protéger ?

L’analyse nationale des dangers publiée dans le rapport « Catastrophes et situations d’urgence en Suisse » par l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) donne des éléments pour la planification préventive et la préparation en cas d’événement. Un scénario de référence est défini pour chaque menace étudiée afin d’apporter des réponses scientifiquement fondées aux questions posées plus haut. Le blog d’Alertswiss vous informe régulièrement sur les résultats de cette analyse des dangers.

La nuit du 14 au 15 décembre 2017, une violente tempête a balayé la Suisse, causant de nombreuses inondations, coupures d’électricité et glissements de terrain. Au Pilate, on a même mesuré des rafales de vent de 107 kilomètres/heure. De quoi se rappeler la tempête Egon de janvier 2017 : la vitesse du vent avait alors atteint 139 km/h en Suisse. Des vents d’une telle force peuvent déraciner des arbres, faire tomber des échafaudages, projeter des objets dans l’air ou détruire des lignes électriques. Ce n’est pas la première fois que la Suisse est exposée à un tel danger. Pour cette raison, il est important de préparer efficacement la population à faire face une situation de ce type.

De quoi s’agit-il ?

Lors d’une tempête, le vent est d’une grande violence et peut occasionner des dommages à l’environnement, aux infrastructures et aux bâtiments. Leur ampleur dépend de la vitesse du vent et de la fréquence des pointes de vitesse (rafales). Les tempêtes les plus dévastatrices ont lieu lors de dépressions, principalement en hiver. En été, les orages peuvent également provoquer des tempêtes de moindre importance. Sur les lacs, les forts vents soulèvent des vagues de grande amplitude. La Suisse est régulièrement confrontée à des tempêtes.

Exemples d’événements 

Scénario de référence : déroulement possible d’une tempête

La pluie tombe continuellement dès le matin de bonne heure. Des vents tempétueux se lèvent avec des rafales de plus de 100 km/h, arrachant des branches d’arbres épaisses comme le bras et perturbant le trafic routier et ferroviaire. Les arbres qui s’abattent et les branches qui tombent peuvent causer des accidents mortels. Des objets divers sont projetés dans l’air. La police, les sapeurs-pompiers et les ambulanciers sont sur les dents. La vitesse du vent ne cesse d’augmenter. Des lignes électriques sont détruites. En fin d’après-midi, à l’heure de pointe, on enregistre des rafales de plus de 120 km/h en plaine. À certains endroits, la vitesse atteint même 160 km/h. Sur les sommets des Alpes, on mesure à plusieurs reprises des rafales de plus de 210 km/h.

Des arbres déracinés par la tempête endommagent une route.
Les rafales déracinent des arbres et endommagent des infrastructures.

Il est recommandé de se mettre à l’abri du danger dans les bâtiments. Une partie de la population doit rester confinée pendant plusieurs heures pour des raisons de sécurité. La tempête finit par se calmer bien que le vent continue de souffler à plus de 100 km/h en de nombreux endroits. Ce n’est que dans la nuit du deuxième jour qu’il faiblit enfin, pour tomber complètement le lendemain en milieu de journée. Il faudra plusieurs mois pour réparer tous les dommages. Une tempête d’une telle ampleur peut encore laisser des traces visibles pendant six mois.

Scénario de référence : conséquences possibles

Une tempête peut avoir de graves conséquences pour les personnes, l’environnement, la société et l’économie. Les arbres déracinés, les toits arrachés, les échafaudages effondrés provoquent des dommages importants, aussi bien humains que matériels. Au premier rang, on trouve les dégâts aux bâtiments. Il faut également s’attendre à des coupures de courant d’ampleur variée, de la petite panne locale au black-out complet. Les télécommunications sont aussi affectées. Le réseau mobile, surchargé, risque d’être mis hors d’usage. La communication des organisations d’urgence n’est pas épargnée en raison de la vulnérabilité des antennes radio. L’absence de la police peut dans le pire des cas laisser le champ libre aux pillards. Il n’est plus possible d’assurer la sécurité dans certaines parties du pays. Le trafic routier est fortement perturbé par les arbres déracinés et d’autres dangers. De nombreuses routes sont impraticables. Sur les tronçons qui restent ouverts, la circulation n’est pas sans risque pour autant : les rafales peuvent faire dévier des véhicules, notamment les poids lourds. Les lignes électriques et les voies ferrées subissent également des dommages. Des trains sont arrêtés en rase campagne. Le trafic ferroviaire est pratiquement interrompu pour quelques jours. Le transport aérien est aussi affecté par une diminution des vols et des retards importants sur les liaisons internationales. Comme on le voit, la limitation de la mobilité est un autre problème que peut causer une tempête.

Les routes barrées restreignent considérablement les déplacements des secouristes. Les interventions sont rendues dangereuses par l’obscurité et le risque de chute d’arbres. Il faut travailler jusqu’à l’épuisement des forces, ce qui peut nuire à la concentration et donc causer des accidents supplémentaires. En général, les services de santé sont très sollicités lors de tempêtes, la prise en charge des blessés s’ajoutant aux soins ordinaires. Dans des cas extrêmes, les urgences sont saturées.

En forêt, le danger persiste après la tempête. Des accidents se produisent fréquemment pendant les travaux de déblaiement. Des chemins peuvent rester fermés pendant des mois. Lorsque de vastes surfaces forestières sont détruites, cela peut impacter durant des décennies le stockage du CO2 par la végétation. Le marché du bois souffre d’une offre excédentaire qui fait chuter les prix. Les propriétaires de forêts voient leurs revenus s’effondrer. Il faut également mentionner les dommages subis par des biens culturels et les effets sur le tourisme. Le coût de la maîtrise de l’événement, comprenant en plus des dommages l’intervention des secouristes, l’hébergement de fortune et la subsistance est estimé à quelque 4,5 milliards de francs.

Évaluation et comparaison avec d’autres risques

Une tempête de cette ampleur est tout à fait possible en Suisse. La menace est bien documentée car elle se concrétise plus souvent que d’autres et on en possède déjà des exemples comme Lothar. D’après l’analyse des dangers réalisée par l’OFPP, le scénario décrit plus haut ne devrait se matérialiser qu’une fois tous les 30 ans. Il faut cependant s’attendre à une augmentation de la fréquence des tempêtes due au changement climatique. De plus, l’ampleur de ces événements et la complexité des dommages devraient aussi aller croissant.

Précautions et consignes de comportement : que pouvez-vous faire ?

L’Europe subit de plus en plus souvent des tempêtes de grande ampleur. La Suisse elle-même en a essuyé quelques-unes. Sous l’effet du changement climatique, cette tendance devrait aller en s’aggravant, de concert avec une augmentation des dommages. Il est donc particulièrement important que la population soit préparée à y faire face. L’observation de quelques consignes simples devrait permettre d’éviter le pire.

  • Mettez-vous à l’abri dans un bâtiment.
  • Ne vous arrêtez pas sur un terrain ouvert, au sommet d’une montagne, sur un arbre, une tour, un mât ou une antenne et faites attention aux objets qui volent.
  • Protégez les objets mobiles qui se trouvent à l’extérieur (p. ex. pots de fleurs, meubles de jardin, vélos).

Être prêt dans tous les cas

Suivez les recommandations relatives aux provisions de ménage et à la pharmacie de secours et effectuez les préparatifs concernant l’hébergement de fortune et les bagages à emporter en cas d’urgence que vous trouverez sur le plan d’urgence d’Alertswiss.Pour en savoir plus

  • Toutes les informations ayant servi à la rédaction de cet article figurent dans le dossier « Tempêtes ».
  • Informations sur d’autres dangers : voir la rubrique Connaitre les dangers.
  • Pour en savoir davantage sur le comportement à adopter en cas de tempête, rendez-vous sur le portail des dangers naturels, où vous trouverez des informations sur la situation actuelle ainsi que des alertes.
  • Vous trouverez en outre des informations sur la situation météorologique et un classement actuel de la situation sur le site de MétéoSuisse.

Partager votre article:

Écrivez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *