Alertswiss Navigation

Keystone
1 décembre 2017

Connaître les dangers : Fortes chutes de neige

Quels sont les dangers qui menacent la population suisse ? Selon quel scénario un grave événement dommageable pourrait-il se dérouler dans notre pays ? Quelles seraient ses conséquences pour les personnes, l’environnement, l’économie et la société ? Et vous-même, que pouvez-vous faire personnellement pour mieux vous protéger ?

L’analyse nationale des dangers publiée dans le rapport « Catastrophes et situations d’urgence en Suisse » par l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) donne des éléments pour la planification préventive et la préparation en cas d’événement. Un scénario de référence est défini pour chaque menace étudiée afin d’apporter des réponses scientifiquement fondées aux questions posées plus haut. Le blog d’Alertswiss vous informe régulièrement sur les résultats de cette analyse des dangers.

Même si les fortes chutes de neige ne sont pas un phénomène survenant chaque hiver, de grandes quantités de neige fraîche peuvent poser problème et avoir des conséquences graves pour la population et les infrastructures. Les lignes électriques notamment, le trafic routier et ferroviaire, les bâtiments, l’approvisionnement alimentaire et de nombreux autres secteurs peuvent également être affectés. Le scénario retenu dans le cadre de l’analyse des dangers ne devrait se produire que rarement, mais il reste néanmoins possible. C’est pourquoi l’OFPP considère les fortes chutes de neige comme l’une des principales menaces pour la population du pays.

De quoi s’agit-il ?

Les fortes chutes de neige entraînent des perturbations de la circulation routière, ferroviaire et aérienne. Si elles persistent, les routes es les liaisons ferroviaires peuvent être fermées, notamment dans les régions de montagne. Le danger d’avalanche augmente en haute montagne, ce qui peut également nécessiter la fermeture de routes es de liaisons ferroviaires. En cas de fortes précipitations ininterrompues, le poids de la neige sur les toits peut être important même sur le Plateau, ce qui peut entraîner des dégâts sur la toiture et déclencher des avalanches lorsque les toits sont inclinés. En Suisse, les fortes chutes de neige se produisent surtout dans les régions alpines.

Exemples d’événements

Scénario de référence: déroulement possible d’intenses chutes de neige

Au cours d’un hiver ayant déjà connu plusieurs épisodes de fort enneigement, de violentes rafales de neige s’abattent sur le pays pendant trois jours au mois de février. Sur le Plateau, la couverture neigeuse qui était déjà de 30 cm s’élève à plus d’un mètre après trois jours. Les vents violents accompagnant ces précipitations déplacent la neige, entraînant la formation de congères.

Malgré les équipes qui se relaient pour déblayer la neige 24 heures sur 24, la situation est de plus en plus tendue sur les routes et le rail. Il faut bientôt renoncer au déneigement des routes secondaires et même l’autoroute n’est plus praticable que sur une seule voie à certains endroits.

Face à cette dégradation de la situation, les états-majors de conduite communaux, mais aussi cantonaux et régionaux sont peu à peu activés. Bien que les états-majors de conduite cantonaux aient rapidement fait appel à l’armée pour aider au déneigement, les transports sont paralysés deux jours après l’arrivée des chutes de neige. Des milliers de personnes, bloquées dans leurs véhicules, doivent être évacuées avec l’aide des équipes de sauvetage. Des constructions de la protection civile et halles polyvalentes sont mises à disposition pour porter assistance aux personnes évacuées.

Sous le poids de la couverture neigeuse ou d’arbres tombés au sol, des lignes électriques et téléphoniques aériennes ont été en partie endommagées, entraînant des coupures de courant et défaillances de la téléphonie fixe dans certaines localités.

La persistance des chutes de neige et les mauvaises conditions météorologiques rendent de plus en plus difficile le travail des forces d’intervention. La police, les sapeurs-pompiers et les équipes sanitaires ne parviennent parfois plus ou seulement difficilement à accéder aux lieux d’accidents.

Les fortes chutes de neige ont des effets après deux jours déjà sur l’approvisionnement en biens. De nombreux produits ne peuvent plus être livrés à temps et en quantité suffisante, une situation qui amène de nombreuses personnes à faire des achats de réserve, en particulier dans les magasins alimentaires, ce qui contribue encore à aggraver la situation.

Au bout de trois jours, les chutes de neige perdent de leur intensité et laissent place à un anticyclone. Toutefois, les températures restant négatives pendant les jours suivants, la situation ne s’améliore que lentement. Ainsi, de nombreuses voies de circulation restent impraticables, des lignes électriques sont encore endommagées et des bâtiments menacent de s’effondrer. Les équipes chargées du déblaiement progressent toutefois rapidement à présent, et les réparations peuvent être effectuées. Trois jours après la fin des violentes chutes de neige, les lignes endommagées sont pratiquement toutes réparées, au moins à titre provisoire.

Scénario de référence : conséquences possibles

Les fortes chutes de neige commencent par entraîner des accidents de la circulation. De nombreuses personnes sont blessées et doivent être dégagées de leur véhicule par des températures glaciales. Des toits de bâtiments peuvent en outre s’effondrer sous le poids de la neige et blesser des personnes. Les mauvaises conditions de circulation entravent fortement l’intervention des secours et le transport des blessés. Parfois, il n’est pas non plus possible d’utiliser les hélicoptères pour sauver des personnes faute de visibilité.

Les fortes chutes de neige décrites dans le scénario de référence ont également des répercussions sur l’économie locale. Outre les dommages aux bâtiments et aux infrastructures et les coupures de courant locales, il faut faire face à des pénuries et problèmes de production en raison notamment du manque de personnel et des retards de livraisons de marchandises. Il en résulte en de nombreux endroits des pénuries de produits d’usage courant et de denrées alimentaires.

Les transports routiers, ferroviaires et aériens ne sont possibles que de manière très limitée, les routes et les autoroutes sont de moins en moins praticables et le trafic ferroviaire est perturbé pendant plusieurs jours. De nombreux voyageurs sont également bloqués dans les aéroports, plusieurs vols ayant dû être annulés.

Les amas de neige perturbent également l’alimentation électrique. Les lignes électriques et téléphoniques aériennes cèdent parfois sous le poids de la neige, occasionnant des coupures de courant et défaillances de la téléphonie fixe.

Globalement, les coûts des dommages matériels liés à ce scénario se chiffrent à 200 millions de francs.

Évaluation possible et comparaison avec d’autres risques

La probabilité d’occurrence du scénario décrit peut être déterminée avec une précision relativement grande sur la base des valeurs empiriques enregistrées au cours des dernières décennies. S’il est en principe imaginable en Suisse, ce scénario ne présente pourtant qu’un très faible risque de survenance. D’après les conclusions de l’analyse nationale des dangers tirées par l’OFPP, les fortes chutes de neige sur une majeure partie du Plateau ont des répercussions financières comparables à celles d’une vague de froid et l’événement est aussi rare qu’un accident majeur dans une usine chimique ou une épizootie.

Préparation et consignes de comportement : que pouvez-vous faire ?

Bien que des événements tels que décrits dans le scénario de référence soient très rares en Suisse, il est important que la population sache comment elle devrait se comporter s’ils devaient néanmoins se produire. En principe, les consignes suivantes s’appliquent en cas de fortes chutes de neige :

  • évitez de vous tenir à proximité d’arbres ou de toitures (dangers liés à l’effondrement d’arbres, à des branches cassées, au glissement de neige provenant du toit) ;
  • en cas de danger élevé d’avalanche, restez à l’intérieur des bâtiments et fermez les volets côté montagne et sur les côtés ;
  • tenez-vous informés de la situation et conformez-vous aux instructions des autorités locales.

En fonction de l’intensité des chutes de neige, de nouvelles consignes de comportement peuvent être données. Il convient de se conformer aux instructions diffusées à la radio par les autorités et organisations d’intervention.

Être prêt dans tous les cas

Suivez les recommandations relatives aux provisions de ménage et à la pharmacie de secours et effectuez les préparatifs concernant l’hébergement de fortune et les bagages à emporter en cas d’urgence que vous trouverez sur le plan d’urgence d’Alertswiss.

Pour en savoir plus

  • Les informations détaillées concernant l’événement mentionné dans cet article de notre blog sont disponibles dans le dossier tempête de neige.
  • Pour des informations concernant les autres dangers, vous pouvez consulter la rubrique Connaître les dangers.
  • Vous pouvez vous renseigner sur le comportement à adopter en cas de fortes chutes de neige, de gel ou de chaussées glissantes sur le Portail des dangers naturels, où des informations sur la situation actuelle et les alertes sont mises en ligne.
  • Des informations ayant trait aux conditions météorologiques et une évaluation actuelle de la situation sont également disponibles sur le site de MétéoSuisse

 

Partager votre article:

Écrivez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *