Alertswiss Navigation

Keystone
12 septembre 2017

Connaître les dangers: Incendie de forêt

Quels sont les dangers qui menacent la population suisse? Selon quel scénario un grave événement dommageable pourrait-il se dérouler dans notre pays? Quelles seraient ses conséquences pour les personnes, l’environnement, l’économie et la société? Et vous-même, que pouvez-vous faire personnellement pour mieux vous protéger?

L’analyse nationale des dangers publiée dans le rapport « Catastrophes et situations d’urgence en Suisse » par l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) donne des éléments pour la planification préventive et la préparation en cas d’événement. Un scénario de référence est défini pour chaque menace étudiée afin d’apporter des réponses scientifiquement fondées aux questions posées plus haut. Le blog d’Alertswiss vous informe régulièrement sur les résultats de cette analyse des dangers.

Le sud de l’Europe a été la proie de graves incendies de forêt durant l’été 2017. On a déploré un grand nombre de victimes au Portugal, dans le Midi de la France, en Grèce, au Monténégro et en Italie. Des milliers de personnes ont été évacuées et de nombreux hectares de forêt sont partis en fumée. Au Portugal et au Monténégro, les sinistres ont été si dévastateurs que les deux pays ont dû faire appel à l’aide internationale. Réagissant rapidement, la Suisse a envoyé des hélicoptéres de transport Super Puma et des militaires pour appuyer les sapeurs-pompiers locaux. Rien qu’au Portugal, 260 tonnes d’eau ont été déversées sur plusieurs foyers et pour protéger des bâtiments durant les deux premiers jours. Ce scénario pourrait cependant aussi se concrétiser en Suisse.

De quoi s’agit-il?

Les incendies de forêt sont des feux échappant à tout contrôle, souvent causés par des personnes. Ils peuvent se déclarer aussi bien dans les sous-bois, sur un sol herbeux ou boisé, qu’à la couronne des arbres. En Suisse, ce sont surtout les vallées à föhn qui sont exposées à ce danger, mais le reste du pays serait également concerné en cas de sécheresse prolongée. Les incendies peuvent perturber les fonctions de la forêt, par exemple son rôle protecteur. En augmentant la fréquence et l’ampleur des épisodes de canicule et de sécheresse, le changement climatique accroît le risque d’incendie de forêt en Suisse comme ailleurs.

Exemples d’événements

Scénario de référence : déroulement possible de l’événement en cas de menace

Le scénario de référence se fonde sur une année où l’hiver, le printemps et le début de l’été ont connu peu de précipitations. La végétation a donc déjà beaucoup souffert de la sécheresse. Durant un week-end de juillet, les températures dépassent 30 degrés. Les autorités mettent en garde la population et font passer le danger d’incendie de forêt à un degré supérieur sur l’échelle des risques. Le beau temps incite de nombreuses personnes à se rendre au bord des lacs ou en montagne. Certains passent outre l’interdiction de faire du feu à l’air libre, en forêt ou à proximité.

En fin de matinée, des incendies de forêt se déclarent au sol en deux endroits différents de la même région. Ils s’étendent vite. Les services forestiers et les sapeurs-pompiers des communes concernées sont alertés et convoqués, mais le feu attise les brasiers, provoquant des feux de couronne qui se propagent rapidement. L’effet thermique qui en résulte donne encore un coup de fouet supplémentaire aux incendies et les pousse en direction de la montagne. Les sapeurs-pompiers interviennent immédiatement et analysent la situation avec les services forestiers afin de pouvoir circonscrire les feux le plus vite. Ils mettent en œuvre de grands moyens pour tenter de reprendre le contrôle. Les sapeurs-pompiers des communes voisines, la police, les premiers secours et les services forestiers sont également convoqués et mettent en place une zone d’attente. Au bout d’une à deux heures, des hélicoptères de l’armée sont envoyés sur place afin de transporter de l’eau et d’observer les incendies au moyen de caméras thermiques.

Le lendemain matin, les incendies s’étendent désormais sur de vastes surfaces. Des postes de sécurité sont établis autour de la zone sinistrée afin d’observer les feux et reprendre le contrôle de la situation. Un dispositif de communication d’urgence est en outre mis en place entre les différentes organisations d’intervention. Des axes de fuite et de sauvetage sont désignés, des zones de sécurité sont définies et des routes sont barrées.

Les trois jours suivants, les incendies s’étendent respectivement sur 100 et 150 hectares. Ils menacent désormais des habitations, des infrastructures (lignes électriques, télécommunications, captages d’eau potable, etc.). Des forêts protectrices sont également touchées. Aux heures les plus intenses de la lutte contre le feu, jusqu’à 100 sapeurs-pompiers interviennent sur chaque incendie, renforcés par quelque 150 policiers, ambulanciers, forestiers, militaires et membres de la protection civile. Il faut six jours pour circonscrire le plus petit des incendies et dix pour que le plus grand soit sous contrôle. Entretemps, 250 hectares de forêt ont été détruits. Bien que les flammes soient désormais éteintes, le feu continue de couver sous la surface. Les feux couvant peuvent être localisés grâce aux caméras thermiques et sont éteints peu à peu.

Un hélicoptère décolle de l’aérodrome.
La Suisse envoie de l’aide au Monténégro.

Scénario de référence: conséquences possibles

Les incendies auront des conséquences pour la santé des personnes touchées, autant les intervenants que les particuliers. Il faut s’attendre à plusieurs décès et à un petit nombre de blessés en plus de légères intoxications dues à la fumée. Tous les habitants ainsi que les touristes doivent être évacués, de même que les animaux de rente et de compagnie, et être répartis entre les communes alentour, où des care teams peuvent leur apporter un soutien psychologique.

Les dommages à l’environnement sont particulièrement importants. La modification de la structure du sol et les racines brûlées augmentent le risque d’érosion sur les terrains en pente. En cas de pluie, le danger de coulées de boue et de chutes de pierres est accru. Plusieurs hectares ont perdu leurs propriétés protectrices pour de nombreuses années. La forêt aura besoin d’une décennie pour se régénérer.

Les incendies ont aussi des conséquences économiques : les pertes et les coûts des interventions sont évalués à 49 millions de francs, sans compter les restrictions affectant la sylviculture et le tourisme.

Un hélicoptère employé pour éteindre les feux de forêt au Portugal.
Un Super Puma engagé lors des incendies au Portugal.

Évaluation et comparaison avec d’autres risques

Dans le cadre de l’analyse nationale des risques, on estime qu’un incendie de forêt d’une ampleur similaire se produit une fois en 30 ans. Les dommages monétisés se montent à quelque 500 millions de francs. D’après le diagramme des risques, les incendies de forêt sont plus fréquents que les crues ou les sécheresses. Le risque est cependant plus faible car les dommages pour les personnes, la société et l’économie sont moins élevés.

Préparation et comportement à adopter: que pouvez-vous faire?

Les incendies de forêt peuvent bloquer les voies de circulation. L’accès à la zone dangereuse peut être interdit. Si un incendie de forêt menace des maisons isolées ou des localités, vous devez évacuer. Cela est heureusement très rare en Suisse, car il est interdit de construire en forêt. Il faut en outre tenir compte des conséquences indirectes, comme le déficit de protection et les pluies de cendres, qui peuvent avoir un impact sur la vie quo-tidienne. Si une évacuation est ordonnée, il se peut que vous ne soyez autorisé à regagner votre logement qu’après plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

  • Appelez les pompiers (numéro d’urgence 118).
  • Informez les personnes qui pourraient être directement menacées.
  • Quittez immédiatement les lieux.

Être prêt dans tous les cas

Suivez les recommandations relatives aux provisions de ménage et à la pharmacie de secours et effectuez les préparatifs concernant l’hébergement de fortune et les bagages à emporter en cas d’urgence que vous trouverez sur le plan d’urgence d’Alertswiss.

Das Bild zeigt iPad und iPhone mit geöffnetem Notfallplan.

Pour en savoir plus

Partager votre article:

Écrivez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *