Alertswiss Navigation

les gens dans un séminaire.
19 juin 2017

Service de piquet de la CENAL : une formation de niveau professionnel qui mise sur un équilibre entre l’acquis et l’innovation

En tant qu’interlocuteur permanent, le service de piquet occupe une place centrale à la CENAL et joue un rôle important dans le déroulement de ses processus. En effet, la personne qui assure le service de piquet procède à une première analyse des annonces d’événements radiologiques, biologiques, chimiques ou techniques. Cette première évaluation de la situation sert de base aux opérations suivantes, qui vont de la convocation d’un groupe de coordination à la mobilisation de l’ensemble du personnel. Il convient par conséquent d’accorder une attention particulière à la formation des personnes assurant le service de piquet. En raison de changements au niveau du personnel, leur effectif a atteint un seuil critique au cours des dernières années. Le besoin d’instruire le nouveau personnel a été l’occasion de mettre à jour une formation qui ne semblait plus tout à fait adaptée.

Un nouveau concept de formation

L’auteur de ce concept est Flurin Simeon-Babuin, collaborateur dans le domaine des opérations assurant lui-même le service de piquet et la fonction de chef d’intervention. La formation est placée sous le signe du lien avec la pratique. Intensive, elle dure un peu moins d’une année et comprend une partie théorique complétée par des exemples de cas concrets qui permettent de créer un lien avec la réalité du terrain. Les responsables des différents secteurs de la CENAL assurent eux-mêmes la formation dans leur domaine spécifique, ce qui garantit des connaissances techniques approfondies. Des visites d’organisations partenaires de même que des travaux de recherche et la répétition des processus complètent le tout. Au niveau du déroulement, l’accent est mis sur des formes d’enseignement modernes et variées. L’enseignement frontal est combiné, autant que possible, au visionnement de vidéos, à des exercices d’intervention, à des jeux de rôles et à des travaux de groupes.

L’équipe autour de Flurin Simeon-Babuin (centre) pendant l’exercice général d’urgence 2015.

Le cas particulier de la radioactivité

Le thème de la radioactivité occupe une place à part dans la nouvelle formation du personnel de piquet. Comme par le passé, les personnes intéressées par le service de piquet doivent acquérir des connaissances approfondies en matière de radioprotection. Elles suivront à cet effet deux cours à l’Institut Paul Scherrer : connaissances techniques et expertise en matière de radioprotection. Tous les cinq ans au moins, ces connaissances devront être remises à niveau. Les cours de radioprotection permettent de se familiariser avec un domaine complexe et d’acquérir les outils nécessaires pour analyser correctement les annonces d’événements comportant un risque d’augmentation de la radioactivité.

Examen final

Pour la première fois, les candidats devront réussir un examen final avant de pouvoir assurer le service de piquet de manière autonome. Tout comme l’ensemble de la formation, cet examen porte sur la théorie et la pratique, avec des jeux de rôles et des exercices d’intervention. Il va de soi qu’après la formation, la personne assurant le service de piquet n’est pas livrée à elle-même mais peut demander à tout moment conseil à des tiers pour prendre ses décisions.
La nouvelle formation du personnel de piquet, innovante et plus structurée, exigera de la part des formateurs et des candidats d’importants investissements de temps. Elle offre cependant en contrepartie une préparation plus systématique et plus détaillée aux futures tâches et à la réalité du service de piquet. Cette nouvelle formation représente un investissement important dans chaque collaborateur qui doit faire preuve de nombreuses compétences en cas d’intervention. De plus, elle permet de créer une procédure standardisée valable pour l’ensemble de la CENAL lors d’une intervention. Cette procédure peut être mise en pratique par tout le personnel et est appelée à devenir une culture opérationnelle propre à la CENAL.

Schlagwörter: ,

Partager votre article:

Écrivez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *