Protection de la population

21 décembre 2018

Rétrospective 2018

L’année 2018 a été marquée par différents thèmes liés à la protection de la population. Elle a débuté par le test des sirènes en février et s’est poursuivie par une sécheresse persistante et des risques d’incendie de forêt durant tout l’été. L’automne a servi de cadre à la Conférence de la protection de la population et à un exercice commun de la Confédération, du canton de Berne et de la protection civile. Le lancement des nouveaux services d’Alertswiss a été un moment clé.

07 décembre 2018

La protection de la population en novembre

Le mois de novembre a apporté son lot d’événements dommageables comme les intempé-ries en Italie. Mais il y a aussi eu de bonnes nouvelles : l’appli Alertswiss a remporté la mé-daille d’argent aux Best of Swiss Apps Awards 2018 et le Conseil fédéral a adopté à la fin du mois le message concernant la révision totale de la loi sur la protection de la population et sur la protection civile (LPPCi). 

23 octobre 2018

Conférence de la protection de la population 2018 à Zurich

Cette année, la Conférence de la protection de la population aura lieu les 23 et 24 octobre à Zurich. Des responsables de haut rang et des experts y échangeront leurs connaissances et expériences sur le thème des défis posés par les dangers naturels à la protection de la population en Suisse. La conférence est organisée conjointement par l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) et le canton de Zurich.

18 octobre 2018

Alarme et information désormais via Alertswiss

Avec le développement continu d’Alertswiss, la Confédération et les cantons empruntent de nouvelles voies pour transmettre l’alarme et les informations à la population. Dès à présent, en cas de danger, les autorités donneront l’alerte et des informations à la population également via Alertswiss. La nouvelle appli et le site Internet d’Alertswiss enrichissent de canaux modernes le dispositif d’alarme existant.

18 octobre 2018

«Alertswiss est un bel exemple de réussite d’une coopération entre la Confédération et les cantons.»

Nous avons le privilège de vivre dans un pays relativement sûr. Nous ne devons pas l’oublier, mais cela implique aussi certaines obligations, car la sécurité n’est jamais acquise à long terme. Pour qu’elle soit garantie, nous devons améliorer sans cesse les moyens de la maintenir. C’est le cas de l’armée et aussi de la protection de la population: des accidents industriels, des catastrophes naturelles, comme un tremblement de terre, ou des situations d’urgence, comme une pandémie, peuvent se produire à n’importe moment.