Préparation

Tique sur fond vert
02 juin 2017

Le danger lié aux tiques touche aussi les villes

Nous ne sommes pas à l’abri des tiques dans les villes. C’est ce qui ressort d’une étude menée actuellement par le Centre national de référence pour les maladies transmises par les tiques (CNRT), un organisme géré par le Laboratoire de Spiez. Aux fins de celle-ci, des tiques de l’espèce Ixodes ricinus, la plus répandue en Suisse, ont été collectées en 2016 dans des zones urbaines. Les chercheurs les ont ensuite analysées en laboratoire. Résultat : environ un tiers d’entre elles étaient porteuses d’au moins un agent potentiellement pathogène.

01 février 2017

Le test des sirènes a lieu aujourd’hui

Chaque année, le premier mercredi de février, un test des sirènes est organisé dès 13h30. Les sirènes retentiront dans toute la Suisse le 1er février 2017. Vous trouverez sur cette page des questions fréquemment posées sur les sirènes, l’alarme et le test. 

05 août 2016

2016 : une année à tiques

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a recensé pas moins de 14 600 consultations médicales à la suite d’une piqûre de tique depuis le début de l’année, ce qui correspond à la valeur la plus élevée depuis le début de cette surveillance. Faut-il systématiquement consulter un médecin après une piqûre de tique ? Quelles sont les maladies transmises par les tiques ? Nous avons réunis pour vous les informations principales sur le sujet ainsi que quelques conseils utiles.

21 juillet 2016

Informations générales et conseils pratiques en matière de provisions de secours

La majorité de la population suisse ne semble guère préoccupée par le « Grand Cataclysme », qu’il s’agisse de la défaillance totale de toutes les prestations d’approvisionnement des pouvoirs publics, pour une raison ou une autre, ou d’une apocalypse nucléaire, voire de la Guerre des Zombies… Inspirés par des scénarios extrêmes de ce type, ceux que l’on surnomme « preppers » (survivalistes) aux États-Unis se préparent au contraire jusque dans les moindres détails à survivre dans un monde dévasté. En Suisse, l’attitude la plus commune serait plutôt de se dire : « À quoi bon faire des provisions de secours ? Il ne se passe jamais rien ici. » Il n’est pourtant pas inutile d’avoir chez soi de telles provisions, et pas seulement dans la perspective de la fin du monde.

29 juin 2016

Ouvrages de protection

Les informations transmises par les médias sur les constructions de la protection civile utilisées pour l’hébergement de requérants d’asile ont déclenché bon nombre de commentaires...

27 janvier 2016

Provisions domestiques : ce qu’il faut savoir

De nos jours, les rayons des magasins débordent. Le choix de produits n’a jamais été aussi large. Depuis des décennies, notre pays a été épargné par des événements qui auraient pu provoquer durablement des pénuries. Dans ce contexte, on pourrait donc être tenté de se demander : « À quoi bon faire des provisions domestiques? »