Alertswiss Navigation

1 février 2016

Questions fréquentes sur le test des sirènes

Afin de vérifier leur bon fonctionnement, les sirènes sont testées chaque année dans toute la Suisse le premier mercredi de février. Depuis quand procède-t-on au test des sirènes? Qui les déclenche? Vous trouverez ci-après les réponses à ces questions et bien d’autres encore.

A quoi sert le test des sirènes?

L’alarme est un élément important du système suisse de protection de la population car elle permet à la population de se mettre rapidement à l’abri en cas de catastrophe. Le test des sirènes, qui a lieu chaque année dans toute la Suisse, sert à vérifier le bon fonctionnement technique des sirènes. C’est aussi l’occasion pour les organisations concernées de mettre en pratique l’ensemble de la procédure de déclenchement. Si l’objectif premier est de vérifier le fonctionnement des sirènes et d’exercer leur déclenchement, ce test est aussi l’occasion de rappeler à la population le comportement à adopter en cas d’alarme.

Depuis quand procède-t-on au test des sirènes?

Le test des sirènes (autrefois appelé essai d’alarme) est effectué à l’échelle nationale depuis les années 70. De 1982 à 1990, il avait lieu deux fois par an, les premiers mercredis de février et de septembre. Depuis 1991, suite à une intervention parlementaire et en raison du bon état général des sirènes, le test n’est plus effectué qu’une fois par an.

Pourquoi le test est-il effectué le mercredi après-midi?

Le mercredi après-midi a été choisi pour des raisons pratiques: il convenait d’effectuer ce test un jour ouvré afin que les services concernés soient disponibles. Difficile de dire pourquoi le choix s’est porté sur le mercredi après-midi en particulier, si ce n’est qu’en règle générale il n’y a pas école à ce moment-là et donc moins de risques de perturber l’enseignement.

Combien y a-t-il de sirènes en Suisse?

La Suisse compte environ 7800 sirènes dont 5000 sirènes fixes et 2800 sirènes mobiles. Les cantons disposent de 20 à 700 sirènes en fonction de leur taille et de la densité de leur population. Par exemple, on dénombre 669 sirènes fixes dans le canton de Berne.

Pourquoi utiliser des sirènes mobiles?

Les sirènes mobiles sont utilisées dans les régions peu habitées ou pour remplacer provisoirement des sirènes fixes défectueuses.

Qui est compétent en matière de sirènes?

Le test des sirènes est coordonné par l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) et les cantons sont responsables de son exécution en collaboration avec les communes et les exploitants d’ouvrages d‘accumulation. L’OFPP coordonne l’exécution et l’information à l’échelon national.

Non, le mouton de la bande annonce n’est pas responsable des sirènes!

Le mode de déclenchement des sirènes diffère d’un canton à l’autre. Il a lieu soit à distance et de façon centralisée soit sur place. Dans le canton de Berne par exemple, la police cantonale déclenche les sirènes de façon centralisée tandis que certaines organisations locales comme la protection civile, les sapeurs-pompiers ou la police ainsi que des collaborateurs des communes et des centrales hydroélectriques les déclenchent de façon manuelle.

Pourquoi n’entends-je aucune sirène le jour prévu?

En principe, l’alarme devrait être audible dans toutes les régions habitées. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous adresser à l’office cantonal de la protection civile. Selon leur type, les sirènes fixes peuvent être entendues jusqu’à 2000 mètres. Pour l’alarme, le niveau sonore minimal est de 65 dB (A). La portée dépend toutefois de la topographie et de la densité des constructions. L’isolation des fenêtres peut aussi diminuer la portée des sirènes. Il peut également arriver que les sirènes ne se déclenchent pas à cause d’un problème technique.

Que faut-il faire en cas d’alarme?

Le signal d’alarme générale signifie que la population est potentiellement menacée. Il faut écouter la radio, suivre les consignes des autorités et informer ses voisins.

Le signal d’alarme-eau signifie qu’un danger imminent menace des zones situées en aval d’un barrage. Dans ce cas, la population est invitée à quitter immédiatement le périmètre menacé.

> Vous trouverez des explications sur la différence entre alarme générale et alarme-eau ici.

L’alarme au moyen de sirènes n’est-elle pas dépassée?

Certes il est prévu de transmettre l’alarme par téléphone portable via l’application Alertswiss dès 2017. Mais ce système ne remplacera pas les sirènes. Afin d’alerter l’ensemble de la population suisse en cas d’événement, il convient d’utiliser différents moyens de communication. L’alarme par sirènes reste utile, par exemple pour les personnes malvoyantes ou celles qui ne disposent pas de moyens de communication modernes.

Autres informations:

Entre marteaux-piqueurs et moutons bêlants

Sirènes hurlantes: fausse alarme ou alarme réelle ?

 

POLYALERT 

Au cours des dernières années, l’OFPP, en collaboration avec les cantons et d’autres partenaires, a développé et introduit le système de télécommande à distance des sirènes POLYALERT. La migration des dernières sirènes a eu lieu fin 2015 comme prévu. Les quelque 5000 sirènes fixes de Suisse sont désormais raccordées à un système de télécommande unique.

 

Schlagwörter: ,

Partager votre article:

Écrivez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *